romanian english

GABRIELA ALEXANDROIU, Protection du droit à la liberté réaliseé par l’incrimination du delit de traite d’êtres humains

Résumée : Le règlement des droits fondamentaux de l'homme au niveau international, a eu un impact significatif sur les systèmes juridiques des États parties à la Convention, qui, pour assurer une protection efficace contre toute violation, ils devaient de les réglementer au niveau législatif interne. Le droit à la liberté de la personne, considéré comme un droit à la liberté de mouvement et d'action est protégé en vertu de la législation roumaine en criminalisant des actes comme des crimes de lui nuire. La traite des personnes a connu une croissance régulière au cours des dernières années, devenant un problème national et international. Depuis l'infraction de traite de préjudice à de nombreux droits humains fondamentaux, y compris le droit à la liberté, il est nécessaire de déterminer si la criminalisation de cet infraction, assure ou non une protection efficace de ce droit.

Mots-clés : droit fondamentaux, liberté, droit pénal.


Facultatea de Drept
.

B-dul Carol I nr. 11, cod 700506, IAŞI
Secretariat cursuri IF:
+40 232 201058
+40 232 201158
Fax: +40 232 201858
Secretariat cursuri IFR:
+40 232 201272
Fax: +40 232 201872


Copyright Facultatea de Drept, IAŞI , 2024
Server-ul a generat răspunsul în 0.0818 sec.
292087348